Euro Breizh Regatta 2021, ou un WE « eau » top!

Je ne sais pas trop où je mets les ripatons. J’ai l’impression de partir seul, tellement Momi semble partir en touriste. Le réveil se fait sous le signe de la concentration pour ne rien oublier: priorité au matériel photo. Le sac de fringues est pour le coup vite fait, c’est l’avantage de voyager avec une fille qui n’en n’est pas une! 😀
Le trajet glisse lui sous le signe « waouh-la vache-c’est trop beau »! Phoebus joue avec nos rétines, voire mes nerfs quand Momi résiste péniblement à ne pas s’arrêter pour immortaliser les champs brumeux qui semblent prendre feu. Que nenni, le trajet se fait en direct, et on arrive dans les premiers au QG du Club Nautique CN2B, sur les bords du Lac de la Bornière à Bain de Bretagne.
Nom de Zeus, dirait Doc à Marty, il fait beau, fichtrement beau! Le temps Pour la AVRV/SRV d’accueillir la majorité des participants, on remonte dans les voitures pour passer de l’autre côté du lac directement au camping. Soit, on aurait pu y aller sans faire le tour, mais après réflexion, on a eu peur de se perdre dans le labyrinthe d’algues qui a joué avec les nerfs de ceux qui ont essayé la veille de naviguer ici… d’où ce changement de plan. Accessoirement, les autos roulent parait-il mieux sur le goudron, mais ça reste à prouver, je suis comme St Thomas!
Nous voilà donc sur les berges du camping, où un café chaud nous attend. Bon, un cochon aussi, mais pour le moment, il est encore froid. Ce sera notre repas de ce soir, en attendant, y a une compèt’ à préparer.
Tout le monde semble heureux d’être là, et moi ça me va! Je fais connaissance avec une petite chatte, Mimine, qui comme cadeau d’accueil me fait une foultitude de câlins assaisonnés de poils. Les inscriptions validées, on arrive déjà à l’apéro. Momi se retrouve avec un verre dans la main comme par magie, c’est un truc de dingue. Bon, en même temps, ça ne se refuse pas… On profite le temps du repas pour se détendre un peu, même s’il faut l’avouer, ce n’est pas la tension qui prédomine, mais plutôt la convivialité.
Le sérieux commence à poindre le bout du nez au moment du brief.

Le plan d’eau est magnifique, et bordé d’arbres. Ça ne facilite pas la tâche quand on a déjà un vent léger et instable. Les tacticiens sont mis à mal et les risées rient d’eux, les chanceux se félicitent le temps d’une manche. Les groupes A et B se font et se défont à coup d’ascenseurs émotionnels. Pour autant un petit groupe en tête du A tire son épingle du jeu en gardant un mental et lucidité tout au long de l’après-midi. Moi je me régale, le spectacle est juste au top, sous un soleil éclatant. J’arrive même à pousser Momi à la baille pour profiter des lumières à la surface de l’eau. Bon, ok, elle est un peu fraiche quand on y trempe les coudes, pour le reste, le Waders est son ami!


L’heure a sonné de rentrer les bateaux au sec. Ce soir, c’est cochon grillé, et poilades en tout genre au menu! Tout le monde profite d’un excellent moment. Certains dorment au camping en mobile-home, d’autres préfèrent une chambre à l’hôtel. Je prends la fuite quelques instants pour aller découvrir le cadre qui a enfilé sa nuisette à paillettes… et je profite! Un adorable ragondin vient à ma rencontre. Je n’ai pourtant pas abusé de nectar dit vin, ou divin, c’est selon. Je te jure, c’était magique, une petite tronche de marmotte curieuse qui me zieute comme s’il voulait venir me claquer la bise mais qu’il n’osait pas, parce qu’il ne me connaissait pas. Ah, tiens, d’un coup, ça me rappelle quelque chose, mais, non, rien, ça c’était beaucoup moins mignon. Là je suis zen, et Momi s’évade dans ses pensées. Quelle chance on a d’être là!
Un moment dans la soirée, je retrouve cette ambiance de cockpit quand on est au mouillage après une bonne nav’. Ça fait du bien. Pour autant demain, la compétition reprend à 9h. Alors il faut aller se glisser sous la couette. Je ne demande pas mon reste, à peine les paupières fermées, j’admire l’intérieur de mes paupières jusqu’au petit matin.


Le réveil pique un peu. L’horizon est plus que bouché avec un brouillard à couper au couteau. Le café de 9h est salvateur. Momi joue la carte de l’oignon en multicouches. Le bonnet refait son apparition: on se rappelle bien d’un coup, qu’on est en automne.
Je m’autorise un petit tour en bateau pour accompagner Momi sur l’eau et voir le site sous un autre œil qui il faut le dire peine à rester ouvert.
Quand on revient à terre, le soleil a repris ses droits. Le ciel est bleu, les petits oiseux chantent… et les bateaux naviguent jusqu’à 14h.

Des badauds s’arrêtent, s’amusent de cette découverte, ou posent des questions sur la discipline. L’ambiance est au beau fixe, à l’égal de la météo!
Tout le monde range ses affaires, et se retrouve autour de la table pour partager un dernier repas.
Le dessert est le moment idéal pour proclamer les résultats.
Le suspens va pour autant perdurer, parce que Momi en mode colonie de vacances et en véritable bille en la matière tu peux le dire, n’a pas pensé à prendre les résultats avant de quitter les lieux. Je repasserai donc par ici dès que possible pour conclure cette aventure comme il se le doit, avec les résultats officiels.

En attendant, je tiens à remercier très sincèrement, tous ceux que j’ai croisé là-bas et qui ont contribué à me faire passé un très chouette WE, c’était trop bien! 😀
Il se pourrait bien qu’on se recroise sans trop tarder du côté de St Hilaire sur Riez… Be happy! 😀

Allez là, j’ai ça aussi dans ma besace… Je ne sais pas trop quoi en faire alors, je le pose là en bonus si ça t’intéresse, mais c’est bien parce que c’est toi, parce que moi et la vidéo… 😉

6 commentaires :

  1. Jean-Baptiste DUPONT

    Merci pour ce super reportage… on s’y croirait !

  2. bravo superbes photos comme d’hab

  3. Magnifiques photos! Y’a le national rg65 à Angoulême le week’end Prochain… je dis ça je dis rien…..

    • Oh merci, c’est cool que ça t’ait plu!
      Quant au WE prochain, le pilote de mon jet privé a aqua-poney et du coup, bah ça être un peu trop compliqué de faire l’aller retour comme ça, mais c’est vraiment gentil d’y avoir pensé. 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *