Parc de Branféré, avril 2014

On commence à avoir de beaux jours, on a besoin de lumière pour sortir de l’hiver. Alors je me mets à genoux, et finis par rouler par terre, pour supplier Momiflette de m’emmener à Branféré. Cherche l’erreur! Bon, ok, pas besoin de tout ça en effet; Momi et plutôt toujours partante pour un tour là-bas. ^^

Alors, les batteries chargées, les cartes mémoires vidées, et la glacière pleine de bombances pour la journée, on part se vider la tête.
Je commence la visite avec une tite laine sur le dos. Le soleil est là, mais pas suffisamment pour nous faire croire à l’été. Le parc est très calme; là aussi,  tout porte à croire que nous ne sommes pas en été! 😀

D’entrée de jeu, la couleur est annoncée: on est au printemps, et…. il y a eu des naissances. Aujourd’hui, donc, j’ai la chance de visiter en quelque sorte, une maternité de poilus en tout genre!
N’hésite pas à cliquer sur les miniatures pour voir les photos en plus grand 😉

Très rapidement, vient le spectacle des oiseaux. Ça faisait longtemps que Momi s’était pas pris un coup d’ailes sur la tête: c’est chose faite, histoire de décrocher les toiles d’araignées qui pourraient rester; ah ben oui, on a bien dit qu’on était là pour se vider la tête!!!

Et traditionnellement (parce que oui, à force d’y aller, je commence à parler de traditions), on rebrousse chemin, pour aller pique-niquer.
Du coup, cette fois, on repart par le même chemin, mais le ventre plein, ce qui ne passe pas inaperçu auprès du gibbon pirate du haut de sa vigie. Il se fout de notre tronche, du moins, de notre bedaine rebondie?

Et hop, direction, le nourrissage de pandas roux: magie, incroyable mais vrai: NOUS SOMMES SEULS face aux deux petites boules de poils et au nourrisseur. De plus est, il n’y a quasi aucun feuillage, et c’est donc au calme et en toute simplicité, que nous profitons de cette pause douceur. (Une grosse pensée pour Mélodie Cartier, la génialissime designer du Monde de Kiki 😀 )

Petit passage obligé dans l’espace marin, qui se fait également seuls, ou presque, puisque les travaux battent le plein pour créer un nouveau bassin. Ahaaaaaaaa, il va falloir que je revienne, pour découvrir ça 😀

Comme à chaque fois sous le charme de ce platane pleureur, âge d’environ, hum, juste 300 ans… J’enchaîne ensuite la visite d’une sorte de nursery de wallabies. Jamais je n’en avais vu autant, et d’aussi près, profitant tous de cette belle journée calme et ensoleillée. D’ailleurs, c’est désormais en T-Shirt et débardeur qu’on poursuit cette visite, qui prend des couleurs estivales.

En direction vers le Parcabout®, on croise un hippopotame au bon popotin, et un siamang qui tire la langue.

Avant de faire la dernière boucle, je ne peux m’empêcher de revenir voir les mamans wallabies et leurs rejetons.

Et zou, je me lance tranquilou vers la sortie, un peu fatigué par cette grande journée, mais je savoure jusqu’au bout.

Et la tradition jusqu’au bout, je m’attarde devant les chiens de prairie.

Il ne me reste plus qu’à rejoindre l’auto, et me caler gentiment pour piquer un roupillon réparateur pendant que Momi ramène le char à la base tel un valeureux petit soldat.
Je m’endors, d’énormes et beaux souvenirs plein la tête. Erf, ça sert bien de se vider la tête toute la journée, si c’est pour en repartir la tête pleine! Comment ça c’est cool? Ouiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiii, c’est terriblement cool, même. Et je me dis que si j’ai fait une erreur aujourd’hui, c’est d’avoir pris une entrée à la journée, alors que je ne pense qu’à une chose, à y retourner dès que possible. Bon, quand j’y retournerai, je prendrai cette fois la carte d’abonnement pour un an. Et juste pour information, les personnes qui m’accompagneront bénéficieront du coup du tarif réduit… à bon entendeur! :)

Pour ceux que ça intéressent, ce superbe parc animalier de Branféré est situé à Le Guerno, dans le Morbihan, à 40 km de Vannes. 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *