Fête du Bruit de St Nolff 2018, ou faites du bruiiiiiiiiiiit! (le dimanche)

Hey hey, je suis de retour à Kerboulard! Yepaaaaaaaaaaa, ce soir je vais entendre the Offspring, et ça je kiffe. 😀
J’arrive de bonne heure, histoire de ne pas subir de bouchons. Pour le coup, je ne suis vraiment pas en retard et en profite pour manger à la voiture tranquilou bilou. Je prends même le temps de trainer à l’ombre des arbres avant que les portes ouvrent.

Le choc en entrant dans la fosse pour  le premier set: cette odeur! Nan mais sérieux, les jeunes, arrêtez de boire hein. Ce relent de vomi exhaussé par la chaleur, pouaaaaaaaaaaaaaaaah, énorme. J’essaye de garder ma dignité en réfrénant des hauts le cœur.
Le duo vannetais pas si éphémère que ça ouvre la journée dans le même temps que l’ouverture des portes. Je salue leur professionnalisme de réussir à s’approprier la scène alors que le public commence tout juste à rentrer sur le site. Je les ai déjà croisés à plusieurs reprises. Leur plaisir d’être sur scène saute toujours aux yeux, et c’est un plaisir partagé! 😉

En terme de son, je ne te cacherai pas que l’enchainement des 3 prochains groupes n’est pas évident pour moi.
Vanupié? Déjà entendu parlé, mais je ne crois pas avoir déjà vu sur scène. Visiblement, ils ont leurs fans, ça fonctionne. En ce qui me concerne, je préfère prendre du recul et faire un tour du site…

Pour Danakil, Balik est vraiment charismatique. Visuellement, c’est plutôt sympa. Le public lui est conquis et ravis: il en redemande!

Le dernier et non pas le moindre de cette petite série reggae à se présenter sur scène est Naâman. Au risque de surprendre plus d’un de ses fans, je ne connaissais pas du tout. Je n’adhère toujours pas au style musical, hein, on ne va pas se le cacher. Mais j’adore l’énergie du front man, de son nom civil Martin Mussard.

Mode nostalgie ON: Simple Minds en veux tu en voilà! J’étais prévenu, le set est propre, bien réglé, bien huilé. Les poses sont assurées de façon très professionnelles par Jim Kerr, pour donner une scène sans surprise, mais fidèle à nos souvenirs. Le job est fait. Mandela day et Don’t you emportent le site de Kerboulard. C’est émouvant de se replonger dans les souvenirs entouré de jeunes qui n’étaient même pas nés à leurs débuts 😀

L’enchainement est parfait, avec The Offspring: du bonheur en barre. J’adore, vraiment. J’abandonne l’idée de sillonner le site pour rencontrer les festivaliers. Je m’installe avec une vue imprenable et profite à fond. La vache que c’est bon! Alors pour ce qui est de la sélection des clichés, t’imagines bien que vue la grosse machine qui entoure The Offspring, Momi a été contractuellement « guidée » 😀

Là, j’avoue que la fatigue commence à se faire sentir. La fosse s’est désertifiée. J’avais plutôt apprécié Chinese Man au Pont Du Rock l’année dernière. Du coup, je lutte et j’utilise mes dernières cartouches pour faire ce dernier set, ma foi, plutôt cool.

Et voilà, snif, ce festival se termine…  Une première édition qui n’est autre qu’une réussite! Bravo et merci à toute l’équipe de l’organisation, aux 700 bénévoles, à la sécu, aux 45 000 festivaliers et bien sûr aux artistes qui ont fait de ce WE un pur bonheur. Souhaitons que l’aventure se poursuive et que l’on se retrouve l’année prochaine 😉
En attendant, voici quelques uns des sourires partagés… peut être reconnaitras-tu le tien?

Un commentaire

  1. superbes photos comme toujours

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *