The artistS, vs session surf ;)

Perso, je ne suis jamais monté sur une planche, et ce n’est pas maintenant que ce sera possible. Plus jeune, je me suis arrêté à la position horizontale avec le body, avant de me rendre compte que l’eau ça mouille et que les cailloux ça te cisaille le dessous d’un pied. Bref, autant je kiffe de voir des actions de surf, autant je suis proche de la médiocrité dans la pratique des sports de glisse aquatiques. Alors ce matin, un lapin a tué un chasseur. Enfin, du moins, j’aurai bien aimé. Parce que pour tout te dire, pour arriver à bon port, j’ai dû traverser en auto sur une route balisée « Attention, chasse en cours »! Alors je me pose encore aujourd’hui cette question: « Ok, ok, mais je dois faire attention à quoi en fait? De me baisser à temps pour ne pas me prendre une balle en pleine tête, en me la jouant à la Matrix? Ou dois je faire attention à ne pas faire de bruit pour que le gibier ne fasse pas la malle avant de se faire piéger par les tueur en bande organisée? ». Bien content de ne pas rester longtemps dans cette zone de barbare, j’arrive à destination pour que Momi puisse débuter son premier shooting de surf. J’en profite pour te prévenir, toi qui passe par Z’ici, comme pour tout début, il faudra être indulgent, hein, c’est un essai.
Allez là, c’est parti. Je suis donc un peu seul au monde sur les rochers. Des surfers arrivent au fur et à mesure. Certains sont déjà dans l’eau. Le soleil est bien présent, mais ne suffit pas à faire monter la température. Heureusement, j’ai pris mon bonnet! 😀

J’essaye de me souvenir des tous les bons conseils de mon « coatch » de surf, mais très vite, ça part en cacahuète! Des gentils oiseaux viennent à mes pieds et me déconcentrent en prenant de chouettes poses. J’adore me laisser surprendre. Momi serre les dents en entendant les coups de fusils et de sifflets au loin. Les petites bestioles à plumes ne semblent pas pour autant apeurées. Bien au contraire, elles se réfugient presque dans nos pattes. J’essaie de rester un minimum concentré sur ce qu’il se passe en mer. La matinée s’annonce farfelue et décousue. Mais ça ne me fait pas peur.

Quand je prends la décision de retourner vers la voiture, je me rends compte que les gens sont arrivés et que nous ne sommes plus seuls. Mon estomac crie famine, et je suis un peu congelé. D’ailleurs à ce propos, si jamais quelqu’un a trouvé un pied ce jour là entre deux rochers, il se pourrait bien que ce soit un des miens. Merci de me le mettre de côté pour la prochaine fois où je reviendrai. Parce que oui, j’ose le dire, j’ai pris mon pied pour le coup, et j’ai bien l’intention de recommencer dès que possible. Encore faut il que je récupère mon pied qui ressemble à de la viande froide ceci dit, et ça c’est pas gagné!!! Pas plus que mon apprentissage aux bases de surf pour mieux anticiper les actions pour que Momi améliore ses clichés.
Bravo et merci à tous les surfers du jours qui ont bravé le froid! 😉

2 commentaires

  1. Belle photos et texte, continue comme ça .

    • Hey, c’est gentil, merci! Je vais essayer de continuer oui, parce que c’est vraiment top de vous voir évoluer dans la marmite ^^
      Mais vais devoir bosser sur les bases du surf pour m’améliorer… working progress 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *