Ca kite… dans un froid de canard!

Après une matinée sous la grisaille humide, on n’hésite pas à enfiler une tite laine pour aller prendre l’air au bord de l’eau. Je saute dans l’auto, et pars direction Kerhilio. Avant même d’être garé, je vois plein de voiles dans le ciel, ça sent bon le kite!
Effectivement, les conditions s’approchent du « waouh génial! » à une exception près, la lumière capricieuse. Tu me diras, pour les kiteux, ce n’est pas vraiment une problématique, mais pour Momi, bah, c’est un petit défi de s’adapter toutes les deux secondes et demies.
Y a du bon niveau, je me régale. Encooooooooooooooore!
« Heu non, il faut rentrer, tu as un apéro à préparer ce soir », me chuchotte mon petit doigt!
« Ouais mais non, c’est  la bonne franquette, ça glisse crême! »
« Et c’est qui qui doit amener la voiture au garage demain matin au chant du coq? » me rétorque le même didi?
« Ok, on rentre, pffffffffffffff ». Comme tu le remarques, je suis fort et… influençable par mon propre auriculaire… Oo

De retour à la maison, il me reste quelque minutes pour faire mumuse, mais chuuuuuuuuuuuut, les Playmo ne sont pas à moi! 😀

 

Un commentaire

  1. Quand je vois les teufs, il faut être un peu frapading pour s’envoler en l’air comme ça… il y a d’autres façon !!! Kiki essaie, tu verras ça peut être sympa !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *