Quand la baignade des otaries prend l’eau :D

Ce matin, je me suis levé bon pied bon oeil! Alors j’ai sauté dans mes charentaises de course. Je me suis mis en mode footing du dimanche, tranquile Emile, et je suis rentré clopin clopant, parce que j’ai un pied qui n’aime pas la boue, et encore moins les glissades dans la dite boue. Mais qu’à cela ne tienne, ça n’entame pas ma bonne humeur. Je prépare mon matos, et me rend compte que plus de la moitié de mes batteries sont déchargées. Erf, bien joué Kiki! Hop, urgence chargement, je sors le grand jeu et dégaine les 3 chargeurs. Y a pas de P, y a des solutions. Pendant ce temps, de sacrées averses rythment la matinée. Mais ça va glisser, hein, c’est ça, ça va glisser? Alors que je me dirige vers le point de RV, le doute s’installe: est ce raisonnable d’y aller, alors que monsieur Météo annonce des conditions dangereuses qui rimeraient avec annulation tempétueuse? Comme c’est à la mode, par  principe de précaution, je me gare à l’extérieur du parking. Bien m’en fait, à moins de vouloir faire un combat de boue. Perso je passe mon tour, quant à Momi, elle est trop vieille pour y penser. La preuve en est, elle songe à acheter un déambulateur!
Bref, comme dirait Pépin! Quelques participants sont déjà là à savourer les retrouvailles annuelles. Le public arrive petit à petit… et c’est tant mieux, parce que pour accéder à la plage, il n’y a qu’un mince chemin, le reste étant une énorme flaque. Très vite, le groupe de secouristes prend la décision de ne pas autoriser la baignade en mer, les vagues étant trop fortes. Une solution de repli est trouvée: l’arrière dune innondé par des vagues submersions de la tempête nocturne. Si moi je suis rassuré de ne pas être venu pour rien, Momi ne saute pas au plafond! Tu me diras en plein air, c’est toujours compliqué de trouver un plafond.
Momi est donc un peu décontenancée: pas de vague, pas d’écume, pas d’éclaboussure. Nous échangeons beaucoup sur ce report. Momi derushe enfin les clichés et enchaine des frimousses bien souriantes, heureuses d’être là. Je finis par faire céder Momi et on choisit des portraits pour retracer cette baignade des otaries pas comme les autres.

Un commentaire

  1. Sympa
    Pour le déambulateur si Momi veut j’en ai peut être un a vendre d’ici 1 mois

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *