Festival du Roi Arthur 2018 (3/3: le dimanche)

Cette gueule de bois au réveil, gast! Bah ouais, quoi, ce n’est pas un mauvais rêve, c’est pour de vrai que Kiki m’a fossé compagnie. Mon campement est bien triste sans lui. Le café n’a pas le même effet… la matinée se passe, et je ne trouve pas la motivation d’aller te voir dans le village. Kiki ne posera pas avec toi aujourd’hui. Je doute sur l’intérêt de rester seule ici. Les aventures de Kiki sans Kiki… pfffffffffff. Des copains finissent par me décider. Peut être aurai-je une bonne surprise sur le site? En attendant, je bouquine, et regarde même un DVD. Une sieste plus tard, je remets les pieds dans les pas des chevaliers.

Pour le premier set, je passerai en fosse pour les deux dernières chansons. Ah? Deux? Dernières? Ok ok… Bon, on se retrouve sur le site pour prendre la température. 16h05, le set ne commence pas, on attend… 16h10… 16h15… voilà voilà.
_J’aime bien la ponctualité!
_Moi Hoshi.
_Ah bon? On n’en pas la même définition…
15 minutes de retard pour lancer cette dernière soirée. D’entrée de jeu, il va falloir choisir. Faire les deux dernières sur la scène Excalibur, ou juste une et filer sur la Lancelot pour ne pas louper le début du set de La Chiva Gantiva pour les 3 premières?

Bon, l’avenir appartient à ceux qui se lèvent tôt nan? Allez, une chanson suffira, je file seule sur la scène Lancelot en jouant mon atout découverte. Il y a des décisions qu’on regrette, d’autres pas! Et parfois, on en est même super fier, parce que perdre une seconde de set de la Chiva Gantiva aurait été une terrible erreur. La claque! Pour moi,  c’est le coup de cœur de cette édition 2018. Dire que j’ai failli ne pas rester ce soir, et là, je suis conquise par ces fous furieux sur scène.
Tout est affaire de savoureux mélanges… A l’origine du groupe, 3 colombiens en Belgique commencent à jouer ensemble, et finissent par inviter 4 autres terriens, belges, chilien et vietnamien. Sur une base de musique et instruments colombiens, ils y incorporent du rock, funk, jazz et j’en passe. On obtient une scène succulente avec un front man (Rafael), explosif! Que te dire de plus, que j’adore?! Bah, rien, justement, J’ADOOOOOOOOOOOOOOOOOOOORE! 😀

Parcels, c’est un groupe à la base australien, mais actuellement basé en Allemagne. Ils sont tout jeunes, et ont bizarrement adopté un look qu’ont dû subir leurs parents au même âge.

Tu prends un trio parisien qui fait une musique américaine, du rock, du blues, du folk… et tu obtiens Gunwood.

 Bon, ben on y est: Noël Gallagher’s. Du stress, de la joie, de l’intimidation, de l’impatience, le cocktail de ouf qui te tord le bide au moment de rentrer en fosse. On va avoir des lumières? Il va jouer le jeu? Plus le temps de se poser de question, ça commence.
Et là c’est juste du bonheur. Point de bâton dans les objectifs, ou dans les roues, c’est comme tu veux. Bien au contraire, c’est bien réglé, c’est vraiment bon, je profiiiiiiiiiiite!
Au revoir, au revoir… j’agite ma main frénétiquement en en oubliant mes boitiers prêts  à immortaliser ces au-revoir aussi agréables qu’inattendus! Soupir…

J Bernardt, c’est à la base un projet aux saveurs éphémères, dans le sens où le projet solo est issu le temps d’un album du groupe Balthazar (Pont du Rock 2015, le vendredi). Il est talentueux ce garçon, vraiment. Alors, c’est le début d’une carrière solo?

« We all stars, we are one… » aaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaargh, ça commence très fort… mais pour le coup, c’est assez violent. Mon esprit est formaté, cette chanson a martelé le meeting hivernal de mon job, vois le genre. Du coup, j’ai un peu de mal  j’avoue. Bon Ok, il suffit d’armer les canons à confettis, et là, je décroche, ok, le show est lancé! Oui, tu le sais bien, Martin Solveig ne joue pas dans la cour de mes kiffs musicaux. Mais tu sais quoi, là où l’éducation musicale des enfants a du bon, c’est d’ouvrir à tous les genres. Merci papa et maman ^^. Et même si je n’écouterai pas ça chez moi, ni dans ma voiture hein, bah, je me suis laissée chopper par ce show monstrueux. Les sons, on les connait tous, on y coupe pas, sauf si on n’écoute pas la radio éventuellement… mais la scène, je ne m’attendais pas à aussi grandiose. Il y met les moyens, et ça fonctionne! Waouh!!!

Je n’ai toujours aucune nouvelle de Kiki. J’ai surtout peur qu’il ait été dézingué, piétiné… si je le retrouvais, dans quel état sera-t-il?
J’ai quelques photos d’ambiance, mais évidemment aucun portrait. Je te les laisse ici:

C’est l’heure de rentrer. Je ne suis jamais très fière de quitter un tel évènement. C’est toujours un peu triste de voir finir un WE excellent. Mais là, le retour en voiture est juste très rude. La fatigue accumulée associée au tas d’émotions successives rendent ce voyage compliqué. Arrivée à la maison, je décharge sommairement l’auto, passe à la salle de bain, et file directement sous la couette.
Le lendemain, le temps d’émerger, de se mettre en position verticale, et de se préparer, il n’en faut pas moins pour être l’heure de pointer au job. Toujours pas de nouvelles de Kiki…
Mardi… J’attends impatiemment 14h, l’heure d’ouverture des objets trouvés! Entre la peur d’être déçue si la réponse est négative, et l’envie de le retrouver, j’appelle à 14h10. La secrétaire semble déconcertée: « Encore me dit elle? Mais vous êtes la 3ième personne à appeler, et un homme est passé directement! ». Ah? Désolée, je bredouille… bah en fait je suis la propriétaire, je ne savais pas… et donc? « Bah rien malheureusement! ». Voilà, chou blanc! Pffffffffffffff, je suis dégoutée. Bon, je me motive, je fais un avis de recherche à l’arrache pour essayer de faire circuler l’info sur les réseaux sociaux, en espérant toucher la personne concernée… mais j’avoue que là, je perds espoir.
Je suis les partages par ci par là… j’ai des messages d’encouragements… je sens qu’il se passe quelque chose, mais rien n’aboutit.
Soudain les partages explosent, je ne sais plus où donner de la tête, je réponds sommairement mais sincèrement aux messages… Je sais qu’il s’est pas passé un truc, je cherche, et…. je trouve! Sur le FB de Ouest-France, je retrouve mon avis de recherche. Voilà c’est ça le booster de partages. J’imagine très vite qui en est l’auteur, et je l’en remercierai jamais assez, il est vraiment, il est vraiment, il est vraiment phénoménal, lalalala… Merci Lionel! Il est 21h passées, je suis prête à éteindre l’ordi. Il reste un message auquel je n’ai pas répondu, j’hésite… Allez, je le lis, et là je bloque!

Bonjour, j ai trouvé ton kiki par terre pendant le festival. J en ai pris grand soin. J ai vu que tu habites à vannes. Moi également. Comment veux tu qu’ on s organise pour que je te le rende?
Céline

Kiki chez Céline

Kiki chez Céline

 

 Mon coeur s’emballe, c’est bien lui!!! Kikiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiii, mon Kikiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiii, je suis excitée comme une puce. Bon, ok, vaut mieux pas m’avoir dans le dos, ça fait une sacrée puce! 😀 Mais là, je commence à discuter avec ma sauveuse, alors que les partages continuent, les messages continuent d’arriver, je ne gère plus rien! En plus demain matin, je dois me lever à 4h pour aller au boulot, arrrrrrrrrrgh. Je finis par réussir à poster ici et là que Kiki est retrouvé, remercier personnellement les personnes clés de cet heureux dénouement, et aller me coucher soulagée.
Mercredi Kiki a accompagné Céline au boulot, qui m’a gentiment donné de ses nouvelles.

Bonjour, Kiki va bien m aider aujourd’hui dans mon travail je pense. J ai un super assistant!

Céline

Kiki dans "vis ma vie" avec CélineKiki dans « vis ma vie » avec Céline

 

Le jeudi soir, on se donne RV, Céline, Kiki et moi! J’ai envie de hurler merci à la demoiselle, je suis tellement contente. Nous descendons des voitures, et Kiki est là, dans ses mains. Kikiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiii!
Momiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiii! Je vais bien, je vais bien. Céline s’est trop bien occupé de moi, ne t’inquiète pas. Je suis désolé, j’ai voulu jouer au grand, et je t’ai perdu de vue au milieu de tous ses festivaliers. J’ai eu peur, pour de vrai, mais Céline est arrivée, et m’a immédiatement rassuré en mettant à l’abri dans son sac. Je ne recommencerai plus, promis! Dis, on pourra la revoir ma nounou, elle est vraiment top!
Mais oui Kiki, sans soucis, et avec un plaisir non dissmulé même! Allez, assez d’émotions, on rentre à la maison? On a plein de gens à remercier. 😉

Du coup, on ne va tout même pas oublier de remercier l’orga, les bénévoles, les artistes, la sécu les festivaliers pour cette édition phénoménale, hein! Bravo à tous.
Et je ne peux pas résister à TOUS vous remercier pour cet élan de solidarité qui me restera à jamais en mémoire. Je ne résiste pas à faire un clin d’œil particulier à certains d’entre vous, Céline, Lionel, Laurie, Patrick, Serge, Audrey, Sèb,Valentine, Joss, Etienne, Grand Mich et toute la sécu…

MERCIiiIIIiiIiiIiiIiiiIIIIIIIIIIII!!!

2 commentaires

  1. c’est super top ! bravo Céline, les réseaux ont du bon !
    Mahila aussi sera ravie de revoir la frimousse de kiki !
    Comme dans un conte : « Tout est bien qui finit bien »!
    joyeuses retrouvailles. Nazous à vous 2

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *